Malisante.net
Image default
Maman et Bébé

Douleurs ligamentaires et grossesse

Pendant la grossesse le corps d’une femme doit s’adapter non seulement aux changements physiques avec le poids de l’utérus mais aussi aux modifications physiologiques (hormonales, sanguines, etc…). Tous ces bouleversements provoquent parfois quelques petits désagréments, familièrement appelés « maux de grossesse ». Aujourd’hui, MaliSanté a décidé de parler des douleurs ligamentaires de la femme enceinte.

D’où viennent ces douleurs ligamentaires ?

La première grande cause faisant apparaitre ces tiraillements du bas ventre est l’évolution de l’utérus. Plus celui-ci va grossir, plus les ligaments utérins vont être sollicités et étirés. Dans ce cas les douleurs apparaîtront dès la fin du premier trimestre.

Si vous ressentez des douleurs ligamentaires plutôt en fin de grossesse, vous serez sujette au « syndrome de lacomme ». C’est en fait l’action d’une hormone, la relaxine, qui va venir relâcher les tissus, ligaments et tendons. Cette hormone est très largement secrétée par la femme enceinte au cours du troisième trimestre puisqu’elle vient modifier le bassin pour préparer l’accouchement. Les futures mamans ressentent alors de fortes gênes au niveau du pubis et adopte la fameuse « démarche en canard ».

Faut-il s’inquiéter de ces douleurs ligamentaires ?

Les douleurs ligamentaires ne présentent pas de danger pour la grossesse, si ce n’est le désagrément qu’elles entrainent. Méfiez-vous de ne pas confondre douleurs ligamentaires et contractions, souvent les mamans pour la première fois enceintes, qui n’ont encore jamais ressenties de contractions émettent des doutes. Dans ce cas, le plus sage est d’aller consulter pour vous assurer de la provenance de ces douleurs.

N’oubliez pas que les contractions provoquerons une tension de votre utérus, alors si vous n’êtes pas sûr de l’origine de vos douleurs, posez une main sur votre ventre et regarder si il se durcit : dans ce cas il s’agit d’une contraction.

Sachez aussi que les douleurs ligamentaires sont particulièrement angoissantes pour les femmes enceintes qui ont l’impression que leur bébé « tombe ». Ces tiraillements provoquent des douleurs diffusent, au niveau de la symphyse pubienne, de l’utérus, du périnée, des cuisses et parfois même dans les fesses. Mais malgré l’étendue des douleurs, qui peuvent être pour certaines réellement handicapantes, cela ne présente aucun danger pour vous et bébé.

Comment soulager les douleurs ligamentaires ?

Sachez que les douleurs ligamentaires surviennent généralement en fin de journée, d’autant plus si vous êtes restée longtemps debout ou si vous avez fait des efforts. Les femmes se plaignent de tiraillements survenant aux changements de position. Le premier traitement est d’opter pour le repos !

Ensuite pour éviter la survenue de ces douleurs, pensez à beaucoup boire pendant la journée.

Lorsque vous êtes assise, tenez-vous droite, les pieds posés par terre. Allongée, installez-vous de côté et utilisez un coussin de maternité que vous calerez entre vos jambes.

Enfin, vous pouvez prendre des compléments alimentaires qui vous aideront à diminuer la survenue des crampes et des douleurs ligamentaires.

Autres articles à lire

L’épisiotomie

administrateur

Les premières heures après l’accouchement….

administrateur

Pourquoi participer aux cours de préparation à la naissance ?

administrateur

Les tranchées

administrateur

La plagiocéphalie ou le syndrome « tête plate » de bébé

administrateur

Vos questions

administrateur