Malisante.net
Image default
Santé

Colite spasmodique, causes, symptômes, remèdes et alimentation

La colite spasmodique (appelée également colite nerveuse ou encore syndrome du côlon irritable) est un trouble gastro-intestinal très fréquent.

On estime que 15 à 20% de la population américaine (environ 55 millions de personnes) est touchée par la colite spasmodique.

Cette maladie est plus fréquente chez les adultes et est très rare chez les enfants.
Elle peut compliquer la vie quotidienne parce que les patients évitent souvent de sortir à cause des symptômes, mais elle ne povoque pas de graves complications ou conséquences.

Causes possibles de la colite spasmodique

  1. Un problème sérotoninergique
    La sérotonine est une substance qui aide à envoyer les impulsions d’un nerf à un autre et est présente en abondance dans le système gastro-intestinal. La sérotonine est impliquée dans les mouvements péristaltiques intestinaux.
    Deux médicaments sérotoninergiques ont été crées et ont eu de bons résultats sur la colite spasmodique. Cela est considéré comme une preuve du rôle significatif de la sérotonine dans cette maladie.
  2. Un problème génétique Des études étendues à des familles et à des jumeaux montrent une présence fréquente de la maladie à l’intérieur de la même famille.Les chercheurs ont examiné les gènes liés à la sérotonine, mais n’ont pas obtenu de conclusions utiles aux patients souffrant de colite spasmodique.
  3. Un état inflammatoire
    Le syndrome de l’intestin irritable est aussi caractérisé par une inflammation. La marqueur de cette inflammation est le mastocyte. Différentes cellules de ce type sont présentes chez des patients souffrant de colite spasmodique, surtout près des terminaisons nerveuses.L’idée est donc de développer des médicaments qui stabilisent ces mastocytes afin de réduire les symptômes de la maladie (comme pour les patients asthmatiques).
  4. La prolifération bactérienne et l’altération de la flore bactérienne intestinale (ou microbiote intestinal) Dès la naissance, lors du premier souffle de l’enfant, les bactéries entrent et colonisent l’intestin. L’environnement a alors un rôle important dans la nature de la flore intestinale. Malheureusement, on ne peut pas choisir l’environnement lors de la naissance. Une grande partie de la flore intestinale est égalament reçu de la mère.Les troubles du microbiote intestinal (par exemple à travers la prise d’un antibiotique) peuvent causer des problèmes comme la diarrhée. Les mouvements de type péristaltique (ondulatoires, propulsifs) de l’intestin sont essentiels pour maintenir une flore bactérienne intestinale saine.Dans la colite spasmodique, il y a un trouble de la motilité (capacité à effectuer des mopuvements spontanés ou réactionnels) et beaucoup des patients affectés par cette colite ont une prolifération de bactéries dans l’intestin grêle. Cela peut provoquer des symptômes comme le ventre gonflé, des maux de ventre et de la diarrhée. Il a récemment été découvert que la quantité de bactéries n’est pas la seule chose importante, le type de bactéries l’est également. Chez les patients ayant une quantité importante de Lactobacillus et de Veillonella, les niveaux  d’acide acétique, d’acide propanoïque et d’acides organiques sont élevés.

La colite spasmodique a aussi une origine nerveuse ou psychosomatique, le stress et l’anxiété est particulièrement ressenti au niveau de l’intestin. En effet, les émotions fortes peuvent causer de la tachycardie (rythme cardiaque accéléré) et une contraction des muscles intestinaux, dont la conséquence est une aggravation des symptômes.

Symptômes de la colite spasmodique

Les signes et les symptômes du syndrome de l’intestin irritable changent d’une personne à l’autre et ils ressemblent souvent à ceux d’autres maladies.
Parmi les symptômes les plus fréquents en phase aiguë, il y a :

Chez la plupart des personnes, le syndrome de l’intestin irritable est une maladie chronique, même s’il y a des moments où les signes et les symptômes sont pires et des moments où ils s’améliorent, voire même où ils disparaissent complètement.

Quelles maladies doit-on exclure pour le diagnostic de la colite spasmodique ?

Le diagnostic du côlon spasmodique est un processus qui se fait par exclusion. Il n’existe pas de test médical pour le côlon spasmodique. Le médecin peut, par contre, faire passer des examens au patient pour toutes les autres maladies qui ressemblent à la colite spasmodique.

Si ces tests résultent négatifs et si les symptômes rentrent dans les Critères de Rome II (les critères établis par une commission internationale pour définir le diagnostic des désordres fonctionnels gastro-intestinaux), le diagnostic est celui de la colite spasmodique.

Il est important d’exclure les maladies suivantes avant de poser le diagnostic de côlon spasmodique :

Autres articles à lire

Fracture du col du fémur, traitement et rééducation

Irene

Cruralgie et sciatique, symptomes et traitement

Irene

Comment prévenir et bien soigner une angine?

administrateur

Douleur à la langue et à la gorge, symptomes et remèdes naturels

Irene

Foie gonflé ou hépatomégalie

Irene

Phobie sociale, causes, symptômes, traitement naturel, hypnose et solution

Irene