Malisante.net
Image default
Maman et Bébé

Comment le stress peut-il influer sur la grossesse ?

Pour faire suite à de nombreuses demandes, MaliSanté souhaite aujourd’hui revenir sur les conséquences du stress pendant la grossesse. L’actualité chargée et dramatique de ces derniers jours à beaucoup marqué nos esprits et certaines futures mamans ont parfois réagit spontanément, sans maitrise de leurs émotions et de leurs conséquences sur la grossesse. Quel impact sur les futures mamans l’état de stress et d’anxiété peut-il avoir ?

Le stress peut-il influer sur la grossesse : les contractions  

La principale répercussion néfaste du stress sur les grossesses sera l’apparition de contractions utérines. En effet, une grosse frayeur, une contrariété, une angoisse peut influer sur le corps et entraîner des contractions utérines. Pour limiter ce phénomène, essayez de vous relaxer et de vous ménager : un bain chaud, du repos et du spasfon sont en général suffisant pour lutter contre ce phénomène.

Attention à ne pas négliger des contractions utérines survenues à la suite d’un événement stressant, il se pourrait qu’elles agissent sur votre col : vous devez prendre rendez-vous avec le praticien qui vous suit afin qu’il s’assure que votre col est inchangé et que vous ne soyez pas en menace d’accouchement prématuré.

Le stress peut-il influer sur la grossesse : les modifications cardio-vasculaires

Une autre conséquence du stress sera la tachycardie et/ou l’hypertension artérielle : celle-ci induira un état pathologique qu’il faudra surveiller.

Une hypertension passagère et légère pendant la grossesse ne sera pas grave mais si cela persiste, l’hypertension peut altérer les échanges materno-fœtaux et avoir des conséquences sur le bon déroulement de la grossesse.  C’est pour cela que votre tension est surveillée à chaque rendez-vous de grossesse et que votre bébé sera surveiller via des monitorings réguliers si cela persiste.

Bien qu’il n’y ait pas de remède miracle pour faire baisser une tension trop élevée, quelques conseils peuvent néanmoins vous aider : apprenez à respirer profondément (utilisez la respiration « abdominale ») et reposez-vous. Tentez des méthodes de préparation à la naissance comme le yoga ou la piscine qui vous aideront à vous relaxer.

Enfin sachez que bébé ne ressentira pas en tant que tel votre stress et votre angoisse, inutile de culpabiliser, essayez plutôt de gérer vos états d’âmes pour éviter que ceux-ci ne se répercutent sur votre corps…

Autres articles à lire

Les taches de naissance

administrateur

Que signifie avoir le « col ouvert » ?

administrateur

Les étapes de l’accouchement

administrateur

La déclaration de naissance

administrateur

Le séjour à la maternité après la naissance de bébé

administrateur

6 semaines de grossesse, 8 Semaines d’aménorrhée

administrateur