Malisante.net
Image default
Maman et Bébé

Stérilité et causes psychiques

Désirer un enfant est très ambivalent. On peut vouloir très fort un bébé, mais il peut exister un frein à l’intérieur de soi, dont on n’a pas conscience. Il y a comme un interdit qui « empêche » la grossesse. En effet, devenir mère implique de vivre une expérience de passage qui consiste à cesser d’être la petite fille de maman, pour devenir la mère de son enfant.

La peur responsable de la stérilité

Parfois, la stérilité est causée par une histoire de peur, purement psychique : celle de ne pas y arriver et de ne pas être à la hauteur. Il y a aussi la peur d’un corps déformé, d’un accouchement difficile.

Un choc émotionnel à l’origine de la stérilité

Un choc émotionnel important peut également perturber provisoirement le bon fonctionnement du cerveau. Les informations véhiculées par l’hypothalamus sont envoyées différemment. Et à son tour l’hypophyse le répercute sur les ovaires ou les testicules.

A l’inverse, il arrive parfois qu’une émotion détourne brusquement votre attention sur autre chose, s’ouvre alors une fenêtre dans laquelle le désir d’enfant pourra se réaliser. Un choc, un accident, des démarches de fécondation in vitro, ou une inscription sur une liste d’attente pour une adoption peuvent tout déverrouiller. Les obstacles s’envolent alors, les causes psychiques de la stérilité disparaissent alors, laissant arriver une grossesse…

La stérilité et causes psychiques, un rapport humain

La difficulté à enfanter peut également cacher des désaccords profonds au sein du couple. Il arrive qu’une femme qui ne supporte plus certaines choses chez son partenaire, puisse avoir lors de rapport sexuel, une réaction de son corps qui rende impossible la fécondation. Cette stérilité est à considérer comme « un verrou » psychique.

Sans oublier la pression de son entourage. A peine marié ou en ménage, la seule question qui revient inlassablement est : « A quand un bébé ? ». Dans ces conditions, attendre sereinement d’être enceinte n’est pas une chose facile. Surtout quand les mois passent et que rien ne passe. Et que dire quand les sœurs et belles-sœurs annoncent leurs grossesses respectives…

Autres articles à lire

Virus Zika et grossesse : 7 choses à connaitre absolument

administrateur

Comment le stress peut-il influer sur la grossesse ?

administrateur

36 semaines de grossesse, 38 semaines d’aménorrhées

administrateur

Comment bien gérer les contractions de travail ?

administrateur

Hygiène de vie à adopter pour une prise de poids harmonieuse pendant la grossesse

administrateur

La montée de lait

administrateur