Malisante.net
Image default
Maman et Bébé

ANESTHESIE LOCALE ET FEMME ENCEINTE

Qui dit anesthésie dit souvent plus ou moins chirurgie… Même si, dans la mesure du possible, le praticien qui doit opérer une femme enceinte diffère l’intervention après l’accouchement, il arrive parfois qu’une anesthésie locale soit nécessaire pendant la grossesse. Aujourd’hui, MaliSanté fait le point sur les choses à retenir sur l’anesthésie locale lorsque l’on est enceinte.

Anesthésie locale et femme enceinte : Petit rappel

Le 2e trimestre constitue la période la plus favorable pour effectuer une chirurgie au cours de la grossesse.

Tout au long de la maternité, si une anesthésie est nécessaire, il est souhaitable de privilégier l’anesthésie locorégionale ou locale lorsqu’elle est possible, tant pour la sécurité maternelle que pour la sécurité du fœtus.

L’anesthésie locale est limitée à une toute petite partie du corps, elle ne modifie pas l’état de conscience. Le produit anesthésique est appliqué ou injecté sur la zone où est prévue le geste chirurgical. Dans le cas d’une intervention sur une dent ou sur un grain de beauté, le produit est injecté autour de la dent ou du grain de beauté. La zone qui est anesthésiée devient insensible à la douleur. Le patient reste éveillé tout au long de l’intervention.

L’anesthésie locale s’effectue avec l’aide d’une injection d’anesthésiques locaux dans les tissus à anesthésier, ou des fois avec l’application d’un gel, ou d’une crème qui contient des anesthésiques. La petite quantité d’anesthésiant utilisée permet une récupération très rapide.

Anesthésie locale et femme enceinte : Au quotidien…

L’idéal par confort ou par précaution est bien sûr de ne pas y avoir recours. Si le geste médical ou chirurgical ne peut pas être évité, votre praticien essaiera de temporiser la situation pour la décaler après votre grossesse, si cela est sans conséquence pour votre santé.

Toute est question de bénéfice-risque. Ce ratio est calculé par votre médecin, votre dermatologue ou votre dentiste.

Prenons le cas des soins dentaires : Certaines maladies buccales non traitées seraient associées à la pré-éclampsie, aux naissances prématurées ou encore potentiellement aux bébés de petits poids de naissance. En effet, lorsque des maladies buccales se déclenchent, certains microbes présents en bouche et quelques molécules favorisant l’inflammation peuvent voyager à travers tout le corps. Tout devient alors relatif et l’anesthésie locale permet d’effectuer de bons soins dans de bonnes conditions, elle devient alors une allié de la santé de la maman, et donc de bébé !

D’après l’« American Congress of Obstetricians and Gynecologists » et les auteurs du « Canadian Family Physician », l’anesthésie locale à base de lidocaïne est sans danger. Il est également à noter que sauf exception les produits injecté pour l’anesthésie locale contiennent un vasoconstricteur qui va « forcer » le produit à rester sur la zone concernée par l’injection, cela permet de maximiser l’effet « locale » de l’injection. Ces produits sont dits adrénalinés et sont proches de ceux naturellement présents dans le corps.

Les experts montrent entre autres une étude réalisée sur plus de 800 femmes qui n’aurait noté aucun effet secondaire pour l’enfant.

Et même si il faut reconnaître que plusieurs dentistes sont inquiets au sujet de la sécurité des traitements dentaires et des médicaments pendant la grossesse, cela ne justifie pas que certaines femmes enceintes ne reçoivent pas de soins dentaires complets avant la naissance de leur bébé.

En réalité, toujours selon l’American Congress of Obstetricians and Gynecologists, la solution est relativement simple : elle consisterait à une amélioration  des connaissances des dentistes et praticiens en généraux sur les soins avec anesthésie local pendant la grossesse.

Autres articles à lire

Check-liste : « je voyage avec bébé pour les fêtes de fin d’année »

administrateur

Quels sont les signes annonciateurs de l’accouchement ?

administrateur

Le hoquet de bébé

administrateur

L’acupuncture pendant la grossesse

administrateur

La ligature des trompes

administrateur

Le réflexe d’éjection fort : REF

administrateur