Malisante.net
Image default
Maman et Bébé

Comment se déroule une surveillance par monitoring à domicile ?

Vous sortez de la maternité et vous avez une ordonnance pour un suivi monitoring à domicile. En quoi cela consiste-t-il ? Que devez-vous faire pour mettre en place cette surveillance ?

La surveillance par monitoring à domicile : pourquoi ? 

Un suivi monitoring à la maison peut être prescrit pour diverses raisons : surveillance de diabète gestationnel, d’hypertension, de retard de croissance in utéro, de menace d’accouchement prématuré, etc…

C’est une alternative qui permet à la future maman de rester à la maison tout en bénéficiant d’une surveillance rapprochée. Cela lui évite une hospitalisation en maternité et lui permet de se reposer chez elle.

Le monitoring permettra de surveiller la tonicité utérine et d’évaluer le rythme des contractions. Le monitoring permet aussi d’enregistrer le rythme cardiaque de bébé pour s’assurer que celui-ci ne souffre pas dans le ventre de maman.

La surveillance par monitoring à domicile : par qui ?

La surveillance par monitoring à domicile est réalisée par une sage-femme libérale qui se déplace directement chez la patiente. Elle utilise un monitoring portatif qu’elle transporte au domicile de la femme enceinte.

C’est la sage-femme à domicile qui prend ainsi le relais de la surveillance materno-fœtale et qui transmet les résultats de son suivi à la maternité. Outre la réalisation du monitoring, la sage-femme s’assure aussi du suivi global de la patiente, en partenariat avec l’équipe de la maternité, en réalisant les divers examens (prélèvement vaginal, prise de sang, etc…) nécessaires.

La sage-femme libérale peut aussi réaliser les cours de préparation à la naissance au domicile de la patiente si celle-ci ne peut pas se déplacer au cabinet (en cas de menace d’accouchement prématuré, de saignement, de placenta praevia, etc…).

La surveillance par monitoring à domicile : quel coût ?

Les monitorings réalisés au domicile de la patiente sont pris en charge à 100% par la sécurité sociale et facturé en tiers payant total par la sage-femme. La patiente n’a donc rien a payé ni à avancer pour sa surveillance monitoring à domicile, elle devra simplement fournir l’ordonnance prescrite par la maternité ainsi que sa carte vitale.

Autres articles à lire

Tous les avantages et les inconvénients d’accoucher en été

administrateur

3 semaines de grossesse, 5 Semaines d’aménorrhées

administrateur

Mon accouchement, qui sera là le jour J ?

administrateur

24 semaines de grossesse, 26 semaines d’aménorrhées

administrateur

Les bouffées de chaleur enceinte…

administrateur

Latch-Assist tire-mamelon LANSINOH

administrateur