Malisante.net
Image default
Maman et Bébé

La tétine

Tétine, tototte, sucette, peu importe son nom, elle est l’objet de nombreux débats et désaccords. Certain la considère comme le remède miracle pour calmer bébé, d’autre la diabolise… Mais qu’en est-il vraiment de la tétine ? MaliSanté soulève la question et revient sur le pour et le contre.

Le besoin de succion de bébé

Dès son 5ème mois de vie intra-utérine le bébé développe son besoin de succion et tête parfois déjà son pouce dans le ventre de maman… Ceci est un réflexe inné qui nous fait souvent sourire pendant les échographies mais qui persiste aussi après la naissance.

Les avantages de la tétine

– La tétine et l’hormone du plaisir

Lors de la succion, le nouveau-né secrète une hormone appelée endomorphine qui lui procure bien-être et détente. La succion l’apaise et peut parfois être un bon moyen de le soulager. C’est pour cela que dans les services de néonatologie, réanimation infantile, etc… le personnel soignant à parfois recours aux tétines.

– La tétine pour diminuer les risques de mort subite du nourrisson ?

Cet argument mis en évidence par certaines études américaines est à prendre avec des pincettes, mais mérite tout de même d’être mentionné. D’après certains chercheurs, la position adoptée par le nouveau-né lors de la prise de la tétine (bouche légèrement entre-ouverte) pourrait diminuer le risque de mort subite.

– La tétine pour diminuer les pleurs

Indéniablement la tétine est un allié de qualité pour diminuer les pleurs du nourrisson. Et, rappelons-le, tous les parents ne sont pas égaux face aux pleurs de leurs enfants… Parfois recourir à la sucette permet d’apaiser bébé… et d’apaiser les parents. Et une fois tout le monde calmé, il est plus facile de s’occuper de bébé.

– Quitte à téter quelque chose, autant que ce soit la tétine !

Effectivement, par rapport au pouce ou au doudou, la tétine reste encore la meilleur alternative. Elle se lave, se change et se remplace si on la perd ! Ajouté à cela, le gros argument de la tétine est qu’elle se jette ! Un fois devenu grand, lorsque l’on estime son utilité est révolue, on peut supprimer la tétine. Chose que l’on ne peut pas faire avec le pouce ! …

Les inconvénients de la tétine

– La tétine : un obstacle à la communication

Eh oui, avec une tétine dans la bouche, il est difficile de communiquer et de se faire comprendre… Rien de pire que de voire un enfant essayer de se faire comprendre avec une tétine dans la bouche, ses lèvres et sa langues se heurtent à la sucette et tous les mots sont incompréhensibles…

– La tétine : un obstacle à l’endormissement

Il est vrai que la sucette calme bébé et l’aide à trouver le sommeil. Mais c’est aussi vrai dans l’autre sens : sans sa tétine, bébé a du mal à se rendormir. Parfois cette dépendance oblige les parents à se relever plusieurs fois dans la nuit pour redonner la tétine à l’enfant qui ne sait plus se rendormir seul entre ses cycles de sommeil…

– La tétine : question sur l’hygiène

Cet argument, controversé lui aussi, peut être pris dans les deux sens… Une tétine qui tombe par terre, ou que l’on nettoie en faisant un passage dans la bouche des parents n’est pas très hygiénique. De nombreux germes sont alors véhiculés et transmis à l’enfant… Malgré tout des études suédoises mettent en évidence l’acquisition pour l’enfant d’une certaine immunité lors de ces pratiques…

– La tétine : obstacle à l’élocution et l’alignement des dents

A partir de trois ans, l’enfant change de déglutition et la succion (du pouce, du doudou ou de la sucette) va venir altérer l’élocution. L’objet tété maintient la langue en bas, derrière les incisives inférieures et entraine des troubles du langage. Par ailleurs, cela gêne souvent le développement du maxillaire supérieur et bouscule la position des dents.

En conclusion

Bien entendu, pas de réponse tranchée pour cette question… D’un côté comme de l’autre les arguments du pour et du contre se valent.

Le mieux est encore une fois de s’adapter à bébé, tout en respectant certaines précautions.

Si vous opter pour la tétine, pensez à en avoir plusieurs en stock pour les laver régulièrement. Tentez d’autres alternatives pour l’endormissement comme le câlin, le doudou, la promenade, etc, avant de proposer la tétine à bébé. Pensez aussi à abandonner la sucette vers l’âge de trois ans, cela limitera les risques concernant l’élocution et la dentition…

Bref, dans un cas comme dans l’autre, ne vous culpabilisez pas !

Autres articles à lire

Quels sont les signes annonciateurs de l’accouchement ?

administrateur

L’estimation de poids de bébé

administrateur

Le don de colostrum à la naissance de bébé : un cadeau en or

administrateur

Les signes que bébé va bientôt faire ses dents

administrateur

Listériose et grossesse

administrateur

Fille ou Garçon, les petites astuces de grands-mères pour avoir une fille ou un garçon !!

administrateur