Malisante.net
Image default
Maman et Bébé

Le placenta praevia

Il arrive parfois que votre gynécologue vous diagnostique un « placenta prævia ». Cette complication de grossesse conduit la future maman à un suivi rigoureux. A quoi est-ce que cela correspond et quelles sont les risques pour la future maman et le bébé ? MaliSanté fait le point.

Le placenta prævia, un placenta particulier.

Lorsque l’on parle de placenta prævia, on nomme une anomalie de position du placenta. Habituellement inséré haut dans l’utérus, le placenta est dans ce cas situé au niveau du segment inférieur de l’utérus, au niveau du col de l’utérus. Il peut être recouvrant ou non recouvrant, c’est-à-dire directement posé sur le col de l’utérus ou posé à proximité.

C’est bien souvent au cours de l’échographie du deuxième trimestre que l’on met en évidence un placenta prævia. Il faut savoir qu’au premier trimestre les placenta sont souvent bas insérés puis regagnent une situation plus haute au fur et à mesure de la grossesse, on ne s’inquiète donc pas trop en début de grossesse.

Quels sont les risques d’un placenta prævia ?

Pendant la grossesse, le risque majeur est celui des saignements. Des hémorragies peuvent avoir lieu soudainement, sans douleurs et cela même au repos. Effectivement, sous l’effet de petites contractions le placenta peut se décoller et entrainer des saignements, plus ou moins importants.

Le risque de prématurité est aussi augmenté.

Au moment de la naissance, les futures mamans risquent, en cas d’accouchement voie basse, une hémorragie si le placenta est recouvrant : le col s’ouvrirait sous l’effet des contractions, entrainant une rupture des membranes et un décollement du placenta.

Quelle est la prise en charge de placenta prævia ?

On suivra régulièrement la future maman en réalisant des échographies rapprochées pour surveiller la localisation du placenta. Parfois au fil de la grossesse le placenta « remonte » (en fait il ne bouge pas mais l’évolution de l’utérus l’éloigne en quelque sorte du col).

Dans tous les cas, un repos est prescrit à la femme enceinte, allant même jusqu’à l’hospitalisation de celle-ci en cas de saignements.

Pour l’accouchement, une césarienne est programmée en cas de placenta recouvrant, si le placenta est marginal, un accouchement voie basse peut être envisagé en concertation avec l’équipe obstétricale et la future maman.

Autres articles à lire

37 semaines de grossesse, 39 Semaines d’aménorrhées

administrateur

Le séjour à la maternité après la naissance de bébé

administrateur

Faut-il laisser pleurer bébé pour qu’il fasse ses nuits ?

administrateur

Bébé est en siège décomplété

administrateur

Les signes de grossesse

administrateur

23 semaines de grossesse, 25 semaines d’aménorrhées

administrateur