Malisante.net
Image default
Maman et Bébé

Le réflexe d’éjection fort : REF

Au cours de l’allaitement maternel, il arrive que le réflexe d’éjection du lait soit si fort que bébé ai du mal à déglutir pour boire le lait. Ce symptôme de «  réflexe d’éjection fort » peut devenir très handicapant pour la mise en place de l’allaitement maternel et laisse parfois les mamans dans le désarroi. Ce petit désagrément peut toutefois être maîtrisé et permettre à maman et bébé un allaitement en toute sérénité. Aujourd’hui MaliSanté vous donne quelques conseils pour parvenir à dépasser ce petit souci.

Le réflexe d’éjection fort : c’est quoi ?

Le réflexe d’éjection fort c’est une expulsion du lait hors des canaux lactifère plus forte que la normale au moment des tétées. En cas de réflexe trop fort, le lait sortira en « jet » parfois extrêmement fort, ceux-ci pouvant avoir une portée de 1 mètre ! Ainsi au moment de la tétée les mères constateront une très forte coulée spontanée de lait, et ce même sans même en l’absence de succion de la part de l’enfant.

Le réflexe d’éjection fort : les symptômes

Les mères étant confrontées à un réflexe d’éjection fort vont ressentir plusieurs fois pendant la tétée les sensations du réflexe d’éjection simple : –          Une soif intense –          Des contractions utérines relativement fortes Ajouté à ses sensations « normales » mais plus nombreuses, les mères constateront aussi: –          Un écoulement de lait au coin des lèvres de bébé –          Un écoulement de lait au niveau du sein opposé à la tétée –          Une déglutition difficile de la part de leur enfant, voir même des fausses routes et un « étouffement » dû à la difficulté de boire le lait qui coule trop vite.

Le réflexe d’éjection fort : que faire ?

En cas de fort réflexe d’éjection, plusieurs astuces peuvent être mises en pratique : –          Laissez échapper le premier jet de lait, de manière à ce que le débit ne soit pas trop fort en début de tétée –          Essayez d’anticiper l’arrivée des réflexes d’éjection et de retirer bébé du sein à ce moment-là puis remettez-le ensuite. –          Privilégiez un seul sein à chaque tétée de manière à ne pas trop stimuler les montées de lait. –          Faites faire des rots à bébé pour pallier à l’air qu’il avale pendant les tétées. –          Patientez… Lorsque bébé aura atteint 2 ou 3 mois, ses capacités à téter seront plus fortes et pallieront à votre réflexe déjection.

Le réflexe d’éjection fort : les conséquences

Les mères auront l’impression que bébé n’arrive pas à téter, qu’il s’énerve au sein et n’arrive pas à déglutir. Il se peut aussi que bébé régurgite après avoir bu, donnant l’impression d’avoir mal « digérer » le lait. En cas de fort réflexe d’éjection, bébé peut présenter des coliques plus importantes : il avale beaucoup d’air durant les tétées ce qui lui provoque des gaz importants. Les mamans auront le sentiment de ne pas « arriver » à allaiter correctement bébé, pensant à tort qu’elles n’ont pas assez ou à l’inverse trop de lait face aux réactions d’énervement de bébé.

Autres articles à lire

28 semaines de grossesse, 30 semaines d’aménorrhée

administrateur

Trousseau de naissance bébé garçon

administrateur

Les soins des seins pendant les suites de couches

administrateur

Sentir son enfant bouger : les premiers mouvements de bébé

administrateur

Check-liste : « je voyage avec bébé pour les fêtes de fin d’année »

administrateur

Trousseau de naissance bébé fille

administrateur