Malisante.net
Image default
Maman et Bébé

Les réflexes archaïques de bébé

Bébé est à peine né qu’il marche déjà et qu’il arrive à me tenir la main ! Quand on est maman, on s’émerveille rapidement devant notre enfant… Toutes ces prouesses, naturellement présentent chez les nouveau-nés correspondent aux « réflexes archaïques ». Un point sur les plus célèbres des réflexes innés, observés par les parents et surveillés par les pédiatres…

Les réflexes archaïques : le grasping ou réflexe d’agrippement

Le « grasping » c’est le mouvement d’agrippement  que fait bébé lorsque vous mettez votre doigt à l’intérieure de sa main. Ce réflexe attendrissant est parfois tellement fort que vous pouvez soulever bébé rien qu’avec cette force d’attachement !

Ce réflexe marche aussi avec la plante des pieds et les petits orteils…

Les réflexes archaïques : le réflexe des 4 points cardinaux

Ce réflexe correspond aux mouvements que fait bébé lorsque vous touchez les zones situées autour de sa bouche. Vous remarquerez que lorsque vous caressez le coin droit de sa lèvre ou sa joue droite, bébé va tourner la tête de ce côté. Il en sera de même pour les 4 coins autour de sa bouche (droite, gauche, haut, bas).

Les réflexes archaïques : le réflexe de la marche

Ce réflexe correspond au réflexe de la marche spontanée : si vous tenez bébé sous les aisselles et que vous lui faites poser ses pieds par terre en le penchant légèrement en avant, il va spontanément esquisser quelques pas…

On remarquera que les enfants nés à terme marchent sur la plantes des pieds tandis que les petits prématurés utilisent la pointe de leurs pieds…

Les réflexes archaïques : la succion / déglutition

Ce réflexe permettra a bébé de réaliser ses premiers repas « extérieurs » : eh oui, in-utéro, bébé n’avait pas à se soucier de savoir comment se nourrir, le cordon ombilical jouait merveilleusement son rôle de garde-manger ! Mais une fois né, bébé doit s’adapter et comprendre comment déglutir et avaler le lait : d’où ce réflexe de succion / déglutition, indispensable à sa survie, qui lui permettra de téter le sein ou le biberon et d’avaler le lait.

Les réflexes archaïques : réflexe spinal de Galant

Lorsque bébé est allongé sur le ventre, le fait de stimuler un coté de son dos va entrainer le repli spontané de la jambe du côté stimulé.

Les réflexes archaïques : le réflexe de Moro

Le réflexe de Moro correspond au réflexe qu’à bébé lorsqu’on le pédiatre le « lâche » de quelques centimètres au-dessus du coussin à langer : bébé va alors ouvrir ses bras et ses mains complètement pour ensuite resserrer rapidement ses mains en poings et ramener ses bras en contre sa poitrine.

C’est un réflexe de réaction au stress qui se transformera plus tard en « sursaut ».

Les réflexes archaïques : le réflexe d’allongement croisé

Ce réflexe apparait lorsque l’on stimule la plante d’un des pieds de bébé en la maintenant allongée : l’autre jambe va alors spontanément venir s’étendre à côté.

Les réflexes archaïques : le maintien de la tête

Cela correspond au tonus de bébé : le pédiatre le maintien par les bras et s’assure que la tête de bébé se redresse pendant quelques instants.

Autres articles à lire

Nine-et-une-chose

administrateur

Le muguet chez bébé

administrateur

L’accouchement des jumeaux

administrateur

Les tranchées

administrateur

La reprise du sport après la grossesse

administrateur

Comment accoucher plus vite ?

administrateur