Malisante.net
Image default
Maman et Bébé

Un papa au top le jour J

Ça y est, il a pris sa décision : il sera là le jour J ! Votre conjoint s’est décidé à vous accompagner le jour de la naissance de votre enfant même si quelques doutes lui traversent l’esprit : est-ce que je serai à la hauteur, est-ce que je serai util, est-ce que je saurai quoi dire ? MaliSanté donne des conseils au futur papa pour bien se préparer au jour J !

Arrêter de se sentir inutil

Même si c’est vrai que celle qui pousse et celle qui donne la vie à bébé c’est votre femme, sachez que le simple fait d’être à ses cotés va l’aider. Votre présence rassure, calme et lui donne le soutient nécessaire pour donner naissance à bébé.

Trouver sa place

Bien souvent les nouveaux pères disent s’être senti « de trop » en salle d’accouchement, bousculés par l’anesthésiste, la sage-femme, bref au milieu du passage de tout le monde. Pour éviter de vous retrouver dans cette situation, essayez de prendre place au côté de votre femme, au niveau de sa tête. Ainsi vous pourrez rester à votre place lorsque l’équipe obstétricale aura besoin d’intervenir auprès de votre femme sans risque de ne gêner personne. Une fois seul rien ne vous empêchera de vous lever et de bouger mais au moins vous aurez « votre place ».

S’occuper de votre femme

Une fois le travail commencé, votre rôle va prendre toute sa place : vous serez là pour aider votre femme, l’aider à respirer en lui donnant un rythme de respiration régulier : si elle vous voit respirer calmement, elle aura plus de facilité à caler sa respiration sur la vôtre. Vous pouvez aussi l’aider à trouver une position antalgique, lui installer son coussin d’allaitement, lui faire des massages, ou l’aider à mettre en pratique les exercices que vous aurez appris aux cours de préparation à l’accouchement : bref vous serez son coach.

L’aider à se détendre

Souvent les femmes ont chaud pendant la phase de travail et boire leur est interdit (en prévention d’une potentielle anesthésie). Vous pouvez néanmoins lui proposer de la rafraîchir à l’aide d’un brumisateur ou d’une compresse froide posée sur son visage. Elle ne pourra pas se déplacer, alors soyez ses jambes et ses bras : occupez-vous d’humidifier compresses et gants de toilettes.

Restez zen

Surtout essayez de garder votre calme : si elle lit sur votre visage l’angoisse, elle se sentira paniquée alors que si vous restez zen, elle saura que tout se passe bien et cela l’aidera à se détendre. Pas la peine non plus de répondre à ses injures, il est fréquent que les futures mamans n’arrivent plus à se maîtriser à l’approche de la naissance, dites-vous que ce n’est pas contre vous mais que c’est une manière pour elle d’extérioriser sa douleur et son stress : bref servez lui de punching-ball : tout rentrera dans l’ordre une fois bébé né.

Montrez lui que vous êtes fier d’elle

Donner naissance c’est comme faire un grand marathon : c’est épuisant physiquement et éprouvant moralement. Alors tous les encouragements et les félicitations sont un moteur pour avancer. Soutenez votre femme et montrez lui à quel point vous êtes fière de ce qu’elle est en train de faire : donner la vie. Tous comme les grands sportifs, les encouragements l’aideront à se surpasser.

Ne vous oubliez pas

Pensez à vous reposer de temps en temps et à aller grignoter un morceau si le travail s’éternise. Il est important que vous gardiez encore des forces pour la naissance : effectivement il ne s’agit pas que vous tombiez dans les pommes une fois bébé né ! Gare au trop plein d’émotions qui peuvent parfois consommer beaucoup d’énergie !

Autres articles à lire

Les huiles essentielles pendant la grossesse

administrateur

Tomber enceinte avec un stérilet au cuivre : mythe ou réalité ?

administrateur

L’accouchement des jumeaux

administrateur

Couper les ongles de bébé

administrateur

Stérilité et causes psychiques

administrateur

La valise d’accouchement « Maman Zen »

administrateur