Malisante.net
Image default
Maman et Bébé

Tachycardie et grossesse

Pendant la grossesse de nombreuses femmes sont sujettes aux tachycardies, c’est-à-dire à l’augmentation brutale de leur rythme cardiaque. Dans la plupart des cas cette tachycardie reste bénigne et sans gravité mais elle angoisse toujours. Revenons sur les différentes causes de tachycardie pendant la grossesse ainsi que sur la conduite à tenir face à ces affections.

Tachycardie et grossesse : physiologie de la femme enceinte.

Pendant la grossesse le rythme cardiaque de la future maman va s’adapter et augmenter sensiblement pour pallier aux besoins bébé. En effet dès le premier trimestre le débit cardiaque de la femme enceinte va augmenter, entraînant parfois des sensations d’essoufflement.

Tachycardie et grossesse : comment réagir ?

Lorsqu’un épisode tachycarde survient chez la femme enceinte il convient bien entendu d’alerter le praticien qui vous suit. Lui seul pourra vous examiner et vous prescrire les examens nécessaires pour écarter tout risque.

Si votre tachycardie a été diagnostiquée « physiologique », c’est-à-dire sans risque ni pour vous ni pour bébé, quelques conseils vous seront utiles pour calmer ces crises :

–          Ménagez-vous : la grossesse n’est pas une maladie certes, mais elle fatigue et nécessite une adaptation de son rythme de vie. Essayez de ne pas trop en faire et de vous octroyer des moments de pause.

–          Limitez les boissons excitantes : coca, café, etc…

–          Privilégiez des méthodes de préparations à la naissance qui favorise la relaxation : yoga, piscine, etc… Parfois le stress de la grossesse, la peur de l’accouchement, l’envie de perfection entraine un sursaut d’adrénaline que le cœur n’arrive pas à compenser et qu’il traduit en tachycardant : essayez donc de vous détendre et de relativiser. Sachez que les tachycardies liées au stress surviennent souvent chez les femmes habituellement migraineuses…

–          Mangez équilibrer : limiter les régimes trop sucrés, et surveiller votre taux de magnésium et de potassium, éléments indispensables au bon fonctionnement cardiaque. N’hésitez pas à compléter votre alimentation avec des compléments alimentaire ou encore des pastilles de calcium qui compenseront les dépenses liés à la grossesse.

Tachycardie et grossesse : les mamans les plus à risques

Parmi les femmes enceintes, certaines patientes sont plus à risque de complications cardiaque : les grossesses gémellaires, les mamans alitées, les mamans ayant déjà des antécédents cardiaques.

Au-delà de ces cas de figures, il est important de surveiller si la future maman ne présente pas d’anémie ou de problème thyroïdien, ce qui pourrait aussi expliquer une tachycardie.

La tachycardie peut aussi être « orthostatique », c’est-à-dire qu’elle survient après chaque changement brusque de position (passage de couche à debout, etc…) ou liée à des crises de spasmophilies, généralement déjà présentent en dehors de la grossesse.

Tachycardie et grossesse : l’embolie pulmonaire

La tachycardie peut aussi être un signal d’alerte lié à une affection grave qui mérite une hospitalisation. Dans le cas d’une embolie pulmonaire un caillot sanguin se décroche et vient se loger dans les poumons. Cela provoquera essoufflement, douleurs thoracique, malaise, et tachycardie. Pour limiter les risques de survenue d’une embolie pulmonaire les femmes enceintes sont suivies régulièrement et on surveille l’apparition de troubles veineux comme les phlébites ou les varices.

Une prévention est largement mise en place avec la prescription quasi systématique de bas de contention et d’anticoagulant chez les mamans alités ou ayant subi une césarienne.

Autres articles à lire

Comment savoir si bébé est descendu ?

administrateur

21 semaines de grossesse, 23 semaines d’aménorrhées

administrateur

Quels sont les signes annonciateurs de l’accouchement ?

administrateur

Le congé parental d’éducation

administrateur

A quoi sert le périnée ?

administrateur

Les positions pendant l’accouchement

administrateur