Malisante.net
Image default
Maman et Bébé

Consoler bébé

Les chagrins de bébé ne nous laissent jamais indifférents et parfois même ils nous font paniquer. Savoir à quoi correspondent ces cris, décrypter les pleurs de bébé et réagir face à ces derniers devient tout un art ! C’est donc avec l’expérience, la connaissance de son bébé et la complicité qu’il existe entre une mère et son enfant qui font qu’au fur et à mesure, consoler bébé n’a plus de secret.

Consoler bébé : Les pleurs « raisonnés »

Bébé pleure pour tout un tas de raison : la faim, la colère, la peur, etc… Dès sa naissance ces pleurs permettent d’établir une première communication avec son entourage. En fonction d

Dans un premier temps, essayer de répertorier ces pleurs et de « classer » les pleurs attentistes :

–          Les pleurs de faim : Si bébé vous sollicite 2 ou 3 heures après son dernier repas, il a peut-être faim.

–          Les pleurs d’inconfort : Si il pleur après le repas, il est sans doute inconfortable : faites-lui faire son rot et changer sa couche.

–          Les pleurs de fatigue : Si il pleure encore, pensez qu’il est sans doute fatigué et laissez-le se reposer.

–          Les pleurs de douleurs : si bébé pleure et se tortille dans tous les sens, pensez qu’il peut etre sujet aux coliques. Dans ce cas, masser doucement son ventre et mettez-le en peau à peau contre vous : le contact direct avec vous l’apaisera.

Une fois les signaux de bébé bien décryptés, on s’aperçoit qu’en répondant correctement aux attentes de l’enfant, celui-ci est plus calme, ne partant pas dans des crises de larmes. Anticiper ses besoins peut donc s’avérer une bonne solution pour calmer bébé.

Consoler bébé : Les pleurs « irraisonnés »

Il arrive parfois que bébé pleure sans que l’on sache vraiment pourquoi. Bien souvent ces pleurs surviennent en fin de journée, à l’heure ou bébé et maman sont fatigués, las de leur journée. C’est ce qu’on avait pour habitude d’appeler « l’heure des grands-mères » : l’heure où maman passe le relais…

La méthode du portage

Pour limiter les pleurs « irraisonnés », c’est-à-dire sans causes bien définies vous pouvez essayer de garder bébé contre vous au moins 3 ou 4 heures dans la journée : cette méthode de portage permet aux enfants de s’adapter plus facilement à leur nouvel environnement, ils sont rassurés, calmés et moins stressés.

Des études canadiennes montrent clairement le bénéfice de cette méthode en mettant en avant des pleurs beaucoup moins importants chez les enfants bénéficiant d’un contact maternel pendant plusieurs heures dans la journée.

Lorsque l’on parle de portage, on inclue bien évidemment aussi les moments de câlins et de caresses !

La berceuse

Pour calmer bébé vous pouvez aussi songer à avoir recours à une berceuse : soit c’est vous qui lui chanter une chanson, soit vous investissez dans un petit mobile musical. Quoi qu’il en soit, cette mélodie deviendra synonyme d’apaisement et aidera bébé à se calmer.

 Le doudou

Parfois dès le plus jeune âge, bébé a besoin d’un objet transitionnel pour lui permettre de trouver ses repères. Un doudou imprégné de l’odeur maternelle est idéal pour rassurer bébé et le calmer.

Autres articles à lire

Stérilité et causes psychiques

administrateur

Le sommeil de bébé

administrateur

L’entretient prénatal précoce des futures mamans

administrateur

Calculer son terme de grossesse

administrateur

Comment bébé évolue-t-il ?

administrateur

La stérilité, quelques généralités

administrateur