Malisante.net
Image default
Maman et Bébé

Pourquoi déclencher le travail ?

Vous avez déjà entendu parler de déclenchement « artificiel » du travail mais personne ne vous a dit exactement qui pouvait être déclenché. MaliSanté revient sur les motifs qui poussent à déclencher le travail en fin de grossesse.

Déclencher le travail pour dépassement de terme

Une des plus fréquentes est le prolongement excessif de la grossesse au-delà du terme théorique fixé : le dépassement de terme. La durée d’une grossesse « normale » fait l’objet de discussions (280 jours à +/- 12 jours), mais il est fréquent en France de considérer que 9 mois, soit 39 semaines de grossesse (soit 41 semaines d’aménorrhée), est la durée normale d’une grossesse. Au-delà, il faut augmenter la surveillance de la mère et du fœtus. En effet, en fin de grossesse, le placenta a vieilli et ne peut plus remplir tous ses rôles d’échanges. Il y a alors des risques pour le fœtus (arrêt de croissance, défaut d’oxygénation.) et les conséquences peuvent être graves. Dans ces conditions, il est important de surveiller de façon très attentive ces derniers jours de grossesse qui se prolonge en pratiquant un examen du col ainsi que des enregistrements du cœur du bébé, des échographies et éventuellement d’autres examens. Ceci permet soit de laisser évoluer la grossesse quelques jours de plus et d’attendre une mise en travail spontanée si tout semble normal, soit au contraire de proposer de déclencher l’accouchement sans tarder s’il y a des risques.

– Un arrêt de croissance du fœtus

– Un diabète gestationnel mal équilibré

– L’hypertension artérielle avec signes fonctionnels, ou pré-éclampsie.

– Une pathologie maternelle aggravée par la grossesse (par exemple une pathologie cardiaque) ou nécessitant un traitement urgent incompatible avec la grossesse (un cancer par exemple)

– Potentiellement une grossesse gémellaire.

– Une rupture des membranes sans mise en travail.

Déclencher le travail par convenance pour la patiente

Volonté de la patiente : désir d’abréger la grossesse,

Motif organisationnel : organisation familiale,

Motif psychologique : cause psychologique liée à l’anxiété, certitude de la péridurale par la présence de l’équipe médicale au complet, présence souhaitée de la sage-femme ou de l’obstétricien.

Déclencher le travail par convenance pour les professionnels

Planification journalière des accouchements, optimisation des capacités d’accueil.

Gestion des risques : présence de l’équipe obstétrico-pédiatrique au complet, et plus grande disponibilité des services annexes.

Optimisation des moyens humains et solution au problème de démographie médicale : cas des anesthésistes en particulier mais également des obstétriciens et des pédiatres.

Point de vue juridique : limitation des risques et menaces médico-légales.

Cause géographique et aménagement sanitaire du territoire : l’accès aux soins : en dehors des pôles urbains, la fermeture des petites maternités réduit les choix des patientes et les oblige à se rendre dans une maternité assez éloignée de leur domicile.

Autres articles à lire

5 histoires insolites de grossesse

administrateur

Les positions pendant l’accouchement

administrateur

Voiture et grossesse : 5 recommandations

administrateur

Comment repérer son ovulation ?

administrateur

La consultationpost natale à quoi sert-elle ?

administrateur

Les positions magiques pour calmer et apaiser bébé

administrateur