Malisante.net
Image default
Maman et Bébé

Les transformations liées à la grossesse : les changements physiologiques

Bien que cela ne soit pas une maladie, la grossesse engendre néanmoins quelques changements biologiques physiologiques. Du rythme cardiaque au transit intestinal, la femme enceinte va voire s’opérer une sorte de mini révolution à l’intérieur d’elle-même au fil des mois de grossesse.

Le développement de bébé dans le corps de maman correspond en quelque sorte à une petite « greffe ». La grossesse nécessite un état d’immunodépression de la part de la mère qui doit « accepter » un corps « étranger » dans son organisme. Une baisse d’immunité passagère va donc s’opérer chez la future maman.

Le débit cardiaque augmente de 30 à 50 % au cours de la grossesse. Ceci est dû à l’augmentation de la fréquence cardiaque (donc des battements du cœur) ainsi qu’à l’augmentation du volume d’éjection systolique (du volume sanguin éjecté par le cœur).

L’augmentation des besoins en oxygène pendant la grossesse va engendrer une augmentation de la fréquence respiratoire et, bien souvent une sensation d’essoufflement. Cette sensation peut apparaître dès le début de la grossesse à cause de l’augmentation du débit sanguin pulmonaire. Ensuite, au fil de la grossesse, l’augmentation de la taille de bébé, qui repoussera alors le diaphragme et les poumons de la maman vers le haut, pourra aussi être en cause dans cet essoufflement.

Le taux de prolactine augmente (10 fois plus élevé en fin de grossesse) : c’est elle qui permettra en partie l’induction et le maintien de la lactation.

Le taux de FSH & LH diminue, avec une courbe inversement proportionnelle à celle de la prolactine.

Le taux d’ocytocine augmente tout au long de la grossesse. Il faut savoir que l’ocytocine agit sur votre bien être pendant la grossesse, réduisant le stress et favorisant le sommeil. Pendant l’accouchement elle provoque les contractions utérines et en post partum elle favorise le lien mère-enfant, induit l’allaitement et limite les risques ‘hémorragies.

Le phosphore et le calcium sont très utilisés pour la construction du squelette de bébé, d’où l’importance d’un régime alimentaire équilibré avec, pourquoi pas, la prise de compléments alimentaires. Les besoins en calcium chez bébé augmenteront surtout au 3ème trimestre, pouvant atteindre 300 mg/jour. Il est donc important de ne pas négliger les produits laitiers.

Le fer n’est pas non plus à négliger : la grossesse augmente les besoins en fer, notamment au moment de la croissance rapide du fœtus, au dernier trimestre de la grossesse. L’Organisation Mondiale de la Santé conseille donc l’administration prophylactique de fer à partir de la 2ème moitié de la grossesse.

N’oubliez pas non plus que le magnésium est absorbé par le fœtus, d’où un besoin augmenté pendant la grossesse.

Pendant la grossesse, la glycémie diminue tandis que la sécrétion et la résistance à l’insuline augmente. Attention donc aux hypoglycémies !

Risque hémorragique

Pendant la grossesse la mère va voir son taux de plaquettes diminuer. Cette diminution sera à surveiller, d’où les prises de sang au 6ème mois et au 9ème mois de grossesse pour s’assurer que le taux de plaquette ne descend pas trop bas. C’est aussi pour cela, corréler à la perte de sang induite par l’accouchement, que l’on surveille attentivement le risque hémorragique durant le postpartum immédiat.

Risque de thrombose

Une fois l’accouchement passé, le taux de plaquette va se corriger, pouvant entrainer un risque de thrombose. Pour éviter cela on proposera aux femmes venant d’accoucher de se lever rapidement pour marcher et de porter des bas de contention (notamment pour les femmes ayant eu une césarienne ou devant rester alité)

On notera que la grossesse entraîne un gonflement de la gencive et une prédisposition au saignement de celle-ci, allant parfois jusqu’à la gingivite gravidique. C’est pour cela qu’un rendez-vous de contrôle en début de grossesse est préconisé auprès d’un chirurgien-dentiste. Ce rendez-vous sera l’occasion de faire un bilan, de s’assurer qu’aucune infection n’est latente et de recevoir des informations concernant la santé bucco-dentaire pendant la grossesse.

Au cours du premier trimestre la mère verra sa température corporelle augmentée (supérieure à 37°C), en réponse à l’augmentation du taux de progestérone.

Le temps de transit étant allongé, les femmes enceintes sont plus sensibles à la constipation. Pensez à prendre du magnésium et à augmenter votre apport en fruits !

Autres articles à lire

Les plantes pendant la grossesse : celles qui soulagent !

administrateur

La tétine

administrateur

La place du papa

administrateur

5 bonnes idées pour annoncer sa grossesse

administrateur

Les signes qui doivent vous faire partir à la maternité

administrateur

Combien de temps peut on laisser une bouteille d’eau minérale ouverte ?

administrateur