Malisante.net
Image default
Maman et Bébé

Les modifications du col

Depuis le 3ème mois de grossesse on vous contrôle le col à chaque visite médicale pour s’assurer qu’il est bien fermé. A quoi correspond vraiment cette mesure et sur quoi les praticiens se basent-ils pour percevoir les évolutions du col ? MaliSanté fait le point sur cette mesure.

Les modifications du col : les outils d’appréciation

Pour évaluer la maturation du col utérin, les professionnels de santé ont deux options :

–          La première, la plus fréquemment utilisée est la méthode manuelle. La sage-femme ou le gynécologue vous examine. De cet examen en ressort plusieurs paramètres : la longueur (long, mi- long, court), la position (postérieur, centré, antérieur), la consistance (ferme, ramolli, mou), l’ouverture (fermé, ouvert à 1-2-3 etc…).

–          La deuxième méthode est utilisée lorsque l’on a un doute sur l’examen gynécologique et que l’on souhaite une méthode plus précise pour mesurer la longueur de col restante. Bien souvent cette méthode est utilisée en cas de menace d’accouchement prématuré. C’est une méthode plus « fiable » et moins appréciative puisque basé sur un outil de calcul. Néanmoins cette méthode ne permet pas d’évaluer la consistance du col.  Pour réaliser cette mesure de col on utilisera l’appareil d’échographie par voix vaginale puis on repèrera le long « trait » partant de la base de l’utérus au vagin. Cette méthode nécessite un personnel qualifié en échographie.

Les modifications du col : les critères à prendre en compte

Les mesures de col seront différentes selon les patientes en fonction de plusieurs critères :

–          La parité de la grossesse : les primipares (première grossesse) ont un col bien ferme et bien fermé. Les multipares (plusieurs grossesses antérieures) ont quant à elles des cols plus « ramollis », et moins « fermes », parfois même « déhiscent ». Cette composante sera à prendre en compte dans l’évaluation de la maturité du col.

–          Le terme de la grossesse : plus la grossesse sera avancée, plus le col va se modifier progressivement : ainsi, passé 36 SA il n’est pas inquiétant de voir un col se raccourcir ou s’ouvrir un peu : il se prépare à l’accouchement.

Les modifications du col : le score de BISHOP

Lorsqu’un déclenchement est envisagé, les professionnels de santé utilisent une règle appelé score de BISHOP qui leur permettent de s’orienter vers un type précis de déclenchement (propess, synthocinon, etc…

Si ce score est inférieur à 7, le col n’est pas assez « prêt », une maturation est nécessaire avant le déclenchement.

Si le score est supérieur à 7, le déclenchement peut être réalisé sans maturation préalable.

Score de Bishop

0 1 2 3
Dilatation du col utérin en cm 0 1 à 2 3 à 4 ≥ 5
Effacement du col utérin en % Long (0 à 30) Mi long (40 à 50) Court (60 à 70) Effacé (≥ 80)
Consistance du col utérin Ferme Moyenne Molle
Position du col utérin Postérieure Centrale Antérieure
Positionnement de la tête foetale Haute et mobile Amorcée Fixée Engagée

Les modifications du col : le jour J

Pendant la phase de travail le col de la future maman va se modifier pour permettre l’expulsion de bébé.

Dans un premier temps le col va se centrer, se ramollir et se raccourcir.

Ensuite le col va s’effacer (c’est-à-dire qu’il n’y aura plus de longueur de col) et s’ouvrir jusqu’à 10cm.

On dira que la patiente est à « complète » lorsque le col sera complètement ouvert. Une fois arrivée à complète on attendra que la « descente » de bébé se fasse : on dira qu’il passe de partie haute à partie moyenne puis basse (par rapport au bassin de la femme).

Ce n’est qu’une fois partie basse que l’on installera la patiente pour pousser.

Autres articles à lire

Les coutumes de grossesse à travers le monde

administrateur

Quel thermomètre pour bébé ?

administrateur

Le peau à peau dès les premiers instants de vie

administrateur

Que signifie avoir le « col ouvert » ?

administrateur

Les indispensables de l’allaitement

administrateur

Crampes et grossesse

administrateur