Malisante.net
Image default
Santé

Antihistaminiques, collyre, indications, effets secondaires et contreindications

Les antihistaminiques sont une classe de médicaments utilisés principalement pour traiter des réactions d’hypersensibilité telles que la rhinite allergique saisonnière (rhume des foins), l’urticaire et les démangeaisons causées par des piqûres d’insectes.

Ils peuvent être également utilisés pour aider à réduire les nausées et les vomissements ou être associés au traitement d’urgence de l’anaphylaxie, à savoir en cas de réaction allergique grave.
Les effets secondaires dus à l’utilisation de ces médicaments sont généralement faibles.

Qu’est ce qu’un antihistaminique pour les allergies ?

 Les antihistaminiques sont une classe de médicaments utilisés dans le traitement de troubles allergiques.
Ils comprennent :

  • Cétirizine (zyrtec)
  • Deslorotadine (aerius)
  • Fexofénadine (telfast)
  • Lévocétirizine (xyzal)
  • Loratadine (clarityn)
  • Mizolastine (mizollen)
  • Chlorphénamine (actifed états gripaux)
  • Cyproheptadine (périactine)
  • Hydroxyzine (atarax)
  • Kétotifène (zaditen)
  • Prométhazine (algotropyl).

Ils peuvent être utilisés sous forme de comprimés, sirops, sprays nasaux et collyres.

Les antihistaminiques sont couramment utilisés pour :

  • Soulager les symptômes du rhume des foins dont la rhinite et la conjonctivite (respectivement inflammation du nez et des yeux), les éternuements, les démangeaisons aux yeux, au nez et à la gorge et la rhinorrhée (nez qui coule).
  • Réduire la gravité des démangeaisons associées à des éruptions cutanées telles que l’urticaire et les démangeaisons généralisées.
  • Prévenir le mal des transports (cinétose) et d’autres causes de nausées (sensation de mal-être).
  • Le traitement des malades en phase terminale, pour leurs effets sédatifs et antiémétiques.
  • Le traitement d’urgence de réactions allergiques graves.

bigstock-Mechanism-of-allergy-drug-hay-Alila

Comment fonctionnent les antihistaminiques ?

L’histamine est une substance chimique produite naturellement par différentes cellules du corps. Certaines cellules appelées mastocytes produisent des quantités élevées d’histamine. Elles se trouvent principalement dans les régions les plus exposées à de possibles lésions des tissus : nez, bouche et pieds. Si la peau est endommagée et le système immunitaire détecte une substance étrangère, les mastocytes libèrent l’histamine qui se lie aux récepteurs localisés sur d’autres cellules. Cela déclenche une réaction en chaîne qui provoque une augmentation de la perméabilité des vaisseaux sanguins de cette zone.

De cette manière, les cellules spécialisées et les produits chimiques nécessaires à la défense du corps peuvent accéder à cette zone. Cette réponse provoque des rougeurs, un gonflement et des démangeaisons.

Les réactions allergiques comme le rhume des foins sont provoquées par une hypersensibilité ou par une réaction excessive du système immunitaire à un allergène particulier. Un allergène est une substance étrangère au corps qui peut causer une réaction allergique à certaines personnes.

Les allergènes peuvent être de différentes natures : alimentaires, venins d’insectes, substances inhalées ou absorbées, médicaments.

Chez la plupart des personnes, la réaction immunitaire à ces substances étrangères est normale et appropriée, alors que chez les personnes allergiques, la réponse est excessive. Par exemple, lorsque les personnes souffrant de rhume des foins sont en contact avec le pollen au niveau du nez, de la gorge et des yeux, leur coprs libère beaucoup plus d’histamine (à travers les mastocytes) que la normale, entraînant des symptômes tels que démangeaisons, gonflement, nez qui coule, etc. Les antihistaminiques agissent en bloquant physiquement les récepteurs de l’histamine. Cela diminue la réaction du corps face aux substances étrangères (allergènes) et aide donc à réduire les symptômes fastidieux associés à l’allergie.

Les antihistaminiques sont également utilisés dans le traitement des nausées et des vomissements. Toutefois, la raison précise pour laquelle ils soulagent ces symptômes n’est pas complètement connue. On pense qu’ils bloquent les récepteurs d’histamine dans la zone du cerveau appelée « centre du vomissement » qui déclenche les nausées, en réaction à certaines substances chimiques présentes dans le corps.

Autres articles à lire

Fracture du tibia, de fatigue, symptomes et temps de récupération

Irene

Quand faire appel à un dentiste

administrateur

Inflammation chronique, intestin ou colon, genou, gorge et gencive

Irene

Prolapsus utérin, symptômes, remèdes et traitement

Irene

Reflux gastroœsophagien et alimentation, conseillée, que manger

Irene

Salpingite aiguës, définition, symptômes, causes et traitement

Irene